La problématique des liquidités en entreprise est sensible.Elles en ont besoin pour fonctionner. C’est le carburant indispensable pour alimenter le cycle commercial. Une entreprise qui n’en a pas ne peut payer ses dettes qu’avec d’autres dettes, ce qui peut s’avérer dramatique. Mais en avoir trop – et ne rien en faire – réduit la rentabilité globale, augmente le total du bilan et nuit donc à la solvabilité. Il y a donc un juste milieu à trouver et c’est tout un art.

Quand on analyse l’évolution des liquidités en entreprise, 2 postes sont à examiner :

54/58  (les valeurs disponibles) et 50/53 (les placements de trésorerie).

 

Lire l’analyse du Cashflow (Janvier 2020)